Un pied au Portugal

L’avion s’est posé, il m’a récupéré et je lui ai lancé : « vends moi du rêve ». Cette requête a été honorée lorsque le van se dirigeait vers le lieu prévu pour dormir. 

Au détour d’une colline, le long d’une route bordée de vignes et de champs, il est apparu face à nous. Majestueux soleil couchant, d’un rouge flamboyant, tirant vers l’orangé, dévoilant peu à peu ses nuances et teint. Un peu comme si il faisait son show, annonçant : tu vas en prendre plein les yeux !

Les vagues n arrêtaient pas de déferler le long des falaises abruptes. Malgré le soleil, un vent frais s’engouffrait dans les vêtements ; pourtant quel bonheur !

Bonheur de revoir enfin cette étendue scintillante changer de couleur au fur et à mesure que le soleil baissait, bonheur de sentir cet air iodé et frais sur le visage. C’était donc ca le parfum de la liberté ?

Le van calé sur quelques rochers en bordure d’un chemin., première nuit ici… Quel allait être le réveil demain ? Quelle beauté la nature allait-elle nous dévoiler ? et puis… comment cela allait-il se passer avec lui ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :