Obidos

Il paraît que c’est un petit village préservé, médiéval… 

Un grand parking juste en dehors de la ville à l’air censé pour voir héberger des flots de touristes. La ville n’est qu’à quelques minutes à pied, en entrant par un ancienne porte de rempart. 

Comme toute ville ‘touristique’ ou à potentiel touristique, la rue principale est bordée d’échoppes proposant les souvenirs les plus improbables.

Nous sortons de cette rue, en fait, nous n’y sommes pas vraiment entrés et bifurquons vers les petites ruelles. 

Les maisons sont bleues et blanches pour certaines, un peu délavées, ou ocre et blanches, toujours délavées. De petits jardins se devinent derrière les hauts murs, des voix et des rires en sortent par moment. Les rues sont étroites et pavées, elles préservent de la chaleur en été surement. 

Le haut des remparts offre une vue panoramique sur toute la plaine vallonnée qui nous entoure. Il y a des maisons, quelques ruines et des cultures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :