Pont du Diable et les gorges de l’Hérault

Découverte du jour et qui ne faisait pas partie de ma bucket list (erreur!)

C’est un paysage sauvage qui s’offre à moi: des collines méditerranéennes à perte de vue, le son des cigales, l’odeur de la garrigue.

J’arrive par le Pont du Diable, un vieux pont en pierre de l’époque romane qui enjambe le fleuve.

Pour la petite histoire, il fait 50m de long et fut construit entre 1028 et 1031, par les deux proches abbayes d’Aniane et de Gellone,  qui contrôlaient jalousement les deux rives du fleuve.

Considéré comme l’un des plus vieux ponts médiévaux français, il a été classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO au titre du chemin de Saint Jacques de Compostelle en France depuis 1998.

La légende du pont du Diable

Alors que les moines de Gellone et d’Aniane ne ménagent pas leurs efforts pour la construction du pont traversant l’Hérault au débouché des gorges sur la plaine, on constate chaque matin en abordant les lieux, que les travaux réalisés la veille sont systématiquement détruits. Les deux congrégations monastiques comprennent très vite que leur projet subi des entreprises de sabotages nocturnes et en appelle à la protection de leur Saint Patron Guilhem qui un soir, décide de se rendre seul sur les lieux pour y interpeller les éventuels malfaiteurs. Après quelques heures, posté à attendre, Guilhem constate que le Diable déguisé dans un costume de bouc noir fracasse les travaux du pont. Guilhem l’interpelle alors :

– « Satan, je t’ai reconnu dans ton ridicule apparat. Pourquoi dévastes-tu ainsi l’ouvrage de mes frères ? »

– « C’est que je n’ai que faire des entreprises de tes chiens de serviteurs sur terre. »

– « Satan, plutôt que de nous affronter ici, essayons de régler notre contentieux intelligemment. »

– « Pour une fois, je suis d’accord avec toi Guilhem ! Alors écoute-moi bien. Je te propose de construire un pont le plus solide qui soit en trois jours. En échange, tu t’engages à me livrer l’âme d’un de tes chiens de serviteurs. Celle du premier qui traversera le pont sera pour moi et je l’emmènerai avec moi au fond de l’abîme des enfers. »

Sans répondre aux provocations du Diable et avec la plus sereine des assurances, Guilhem lui rétorqua :

– « L’âme d’un de mes chiens de serviteur ! Tu ne saurais mieux dire Satan ! Retrouvons-nous en ces lieux dans trois jours et trois nuits lorsque tu te seras exécuté. »

Sur ces mots, Guilhem s’en retourna au village.

Trois jours et trois nuits s’écoulèrent et ce fut le moment pour Guilhem et ses compagnons de retourner au pont pour constater la fin des travaux. Arrivés aux abords du chantier, Satan les accueille sur l’ouvrage qu’il vient d’achever, la mine réjouit à l’idée d’emporter avec lui une âme humaine. Il s’adressa alors à Guilhem en ces termes :

– « Je me suis exécuté, l’ouvrage est terminé. J’ai rempli ma part du contrat. A toi maintenant de me donner ce que tu m’as promis. »

Guilhem sortit alors un os de sa veste, le jeta de l’autre côté du Pont et le chien qui se tenait à ses côtés traversa le Pont à grandes enjambées. Alors que le Diable ne comprenait pas la manœuvre, Guilhem s’exclama :

– « Satan, tu vois que je respecte mes engagements. Il y a trois jours de cela, tu me demandais l’âme d’un de mes chiens de serviteur. Et bien, voici le plus fidèle de tous. »

– « ARRRRGH !! Guilhem !! Tu m’as trompé. Ma vengeance sera terrible ! »

Dans sa colère, le Diable tenta de détruire le pont mais l’ayant promis le plus solide possible, il ne put y parvenir. Enfin, comprenant qu’il ne pourrait se venger, il se jeta de dépit dans les eaux de l’Hérault et creusa le gouffre noir dans sa chute.

Parfois, en période de crue, la colère du Diable semble se réveiller et ses hurlements surgissent du fond du gouffre.
C’est ainsi que pendant de très nombreuses années, les pèlerins et gens
de passage qui traversaient le pont se munissaient de pierres pour les 
jeter dans le fleuve dans l’espoir d’y laisser le Diable au fond.

Voilà pour l’histoire 🙂 Je ne sais pas si la légende est vraie mais il est en parfait état encore aujourd’hui.

Il fait une chaleur de fou mais heureusement, le fleuve est là pour pouvoir se rafraîchir. De nombreux accès permettent la baignade ainsi que d’autres activités : canoë, kayak, canyoning…

Avant de continuer l’exploration, je vais me baigner !

Infos pratiques / accès

De grands parkings se situent avant l’entrée du site et un service de navette gratuite est en place.

2 commentaires sur “Pont du Diable et les gorges de l’Hérault

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :