Las Bardenas Reales #1

Depuis mon départ, je poursuis ma route « portée par le vent », sans planning, sans vraiment savoir où aller mais cet endroit… cela fait très longtemps que j’ai envie de m’y rendre. N’étant pas très loin (5h de route environ), c’est l’occasion de cocher un lieu de plus sur ma bucketlist ! 

Un seul mot : Wow ! 

J’arrive à Arguedas, petit village à l’entrée du parc naturel des Bardenas  (enfin le plus proche)

Pour cause de Covid, je suppose, le village est désert ; les seules personnes que je croise portent un masque même si il n’y a personne aux alentours et toutes les boutiques sont fermées. Cela fait totalement ville fantôme.

Je ne peux m’empêcher, même si il est déjà 20h passé de vouloir aller jeter un œil dans le parc. Sur la route une vache me regarde d’un air étonné… Effectivement, je me ferai plus tard gronder par un ranger m’informant qu’il est interdit de circuler dans le parc après 18h… Oups…

Un orage au loin rend le ciel noir et cela contraste avec l’immensité semi-désertique qui s’ouvre devant mes yeux (42500 hectares) 

C’est juste magique! Posée sur un belvédère qui surplombe une bonne partie ; le paysage est grandiose et les couleurs ressortent d’une force, un vent tiède souffle. Je n’ai même pas envie de sortir l’appareil, juste envie de rester là, à admirer la beauté de cette nature dans le soleil couchant.

Dans ces moments, on se sent vraiment tout petit…

Après une nuit à recharger les batteries, réveil au petit matin pour aller explorer tout ça. 

Passé quelques collines, j’y arrive. On se croirait dans un autre pays, un autre siècle. 

Les paysages sont sublimes. Il fait grand beau mais jamais trop chaud. Un vent frais souffle constamment et l’on ne se rend pas compte de la chaleur. (Ce qui est un peu traitre pour une rando mais peut être ai-je eu de la chance?) 

Il y a de nombreuses maisons en ruines ou plus ou moins entretenues un peu partout, ce qui ajoute un charme fou à cet endroit.

Des réserves d’eau pour le bétail surgissent de nulle part et contrastent également avec tous ces tons sable, offrant des dégradés de bleu juste hallucinants.

Le parc est classé Réserve de la Biosphère par l’UNESCO.  Par endroit, le paysage est quasi lunaire, des ravins arides, des plateaux, quelques réserves d’eaux aux couleurs émeraude.

Il est composé de 3 parties : El plano (au nord), La Bardena Blanca avec La Blanca Alta ( avec la piste allant jusqu’à El Paso), La Blanca Baja (partie la plus visitée et selon la personne du point d’information : avec les endroits les plus « spectaculaires ») et  la Bardena Negra au Sud.

La Blanca Baja est la zone la plus touristique qui se compose d’un circuit autorisé aux voitures autour de la zone de tir militaire. 

La meilleure façon de visiter les Bardenas, selon moi, est le vélo car on peut accéder à beaucoup plus d’endroits. (et à pied n’en parlons pas, mais je n’ai fait que quelques petites marches).

Je vous fais un petit #2 avec que des photos 🙂

Accès

Le plus proche par Arguedas mais Tudela (à 15km est une ville plus grande). Spot à l’entrée du parc pour les vans et camping-car.

Attention, en raison de la zone militaire, il faut une autorisation préalable pour toute utilisation de drone. Les avions de chasse survolent régulièrement la zone à basse altitude.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :