A travers son regard

A travers ses yeux le monde est différent… Il est empreint de naïveté, d’innocence, d’émerveillement.

Il découvre le monde d’un regard nouveau, sans « jugement » car il ne sait pas encore ce que cela veut dire; sans à priori, sans barrière. 

Tout est beau !

Leur monde est d’une simplicité qui nous prend au dépourvu. C’est si facile : les choses les plus banales deviennent « jolies », un caillou peut provoquer un « whaouuu », un coquillage devient un « trésor » à garder précieusement, un brin d’herbe en : « le plus beau des cadeaux pour maman ou papa ». C’est à ce moment que la phrase « c’est l’intention qui compte » reprend tout son sens.

Ils posent un regard pétillant et plein d’excitation sur les choses qui les entourent. Une promenade en forêt se transforme en une chasse aux trésors : marrons, feuilles mortes, champignons, arbres, insectes, sans oublier les milles et une couleurs qu’ils voient. La curiosité n’a pas de limite. Soif d’apprendre, de découvrir et surtout d’imaginer.

Ce petit être devient en une fraction de seconde un aventurier vivant dans les bois et construisant une cabane; un preux chevalier combattant des monstres avec un bout de bois pour épée; le château de sable sur la plage est un fort imprenable qu’il faut sauver de la marée montante et des affreuses vagues assaillantes voulant le détruire. Un coup docteur, pompier, princesse, chasseur de monstres, nounou avec son poupon et sa poussette, super-héros, fantôme…

L’imagination est sans limite, les histoires s’enchainent. Ils ont leur propre monde où tout est possible.

Sans oublier tous les éclats de rires. Des moments précieux à figer dans le temps et la mémoire.

Un regard sans méchanceté ancré dans le moment présent. Demain n’existe pas ou alors vaguement, loin loin loin. Tout comme les adultes paraissent très très vieux. La notion de temps est vague, d’ailleurs, pourquoi faire? « Demain? Ba demain il y a école ou nounou pour jouer avec les copains ». Si simple…

Il faut dire quand même que cette vision du monde et des choses s’accompagne généralement d’une flopée de paroles ou plutôt de questions: « Pourquoi? », « Comment? », « Qu’est-ce que c’est? », « À quoi ça sert? », « On peut le ramener à la maison? » , non, l’énorme rocher dans la foret, on ne peut pas, l’escargot non plus, il est mieux dans la nature avec sa famille…

Rien n’est plus beau que le monde à travers le regard d’un enfant et nous devrions plus souvent regarder le monde avec les yeux de l’enfant que nous étions (et que nous avons oublié).

Il serait surement bien plus simple et vivant.

3 commentaires sur “A travers son regard

Ajouter un commentaire

    1. Peut être parce que nous sommes constamment « matraqués » par la négativité du monde qui nous entoure (les news, etc)? L’enfant ne perçoit pas tout ceci. Mais on ne peut pas retrouver cet âge car nous avons grandi, par contre, rien ne nous empêche d’avoir ce regard sur le monde et de s’émerveiller des petites choses simples qui nous entourent 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :