Ile d’Oléron – IØ 

Une amie me propose de profiter du télétravail pour aller se ‘ressourcer’ chez de la famille à Oléron pour quelques jours.

Il faut avouer que ça ne ferait pas de mal. Aller hop, en 2 jours on était partie.

8h de route plus tard nous arrivons. Enfin ! La maison au bout d’une impasse nous fait sentir comme dans une bulle coupée du monde. Tout autour la pinède, de petits arbustes et des bambous, la nature sauvage. Et des roses trémières partout, toutes plus belles les unes que les autres, allant du blanc ou rose très très pale au fuchsia soutenu.

Le petit village de Boyardville est à quelques minutes à vélo. La voiture ne bougera plus du séjour !

En cette fin de mois de juin, la douceur est présente, les touristes ne sont pas encore arrivés. La plupart des commerces estivaux ne sont d’ailleurs pas encore ouverts.

Nous profitons de la douceur de vivre et du calme de ce début de saison au même rythme que les locaux. La fraicheur océane du matin réchauffée par un soleil encore un peu timide de Juin, parfait équilibre des températures tout au long de la journée.

Au programme, Repos, entretien du jardin, vélo et bien sûr…le plein d’huitres. Midi et soir ! Même Cléo nous prend pour des folles ! Elles sont tellement bonnes les huitres de Chez Mamelou !

Mamelou, institution sur l’ile depuis 1976 ! Une fraicheur incomparable et surtout un prix dont nous n’avons pas l’habitude par chez nous. Ça défie toute concurrence.

Je découvre cette ile charentaise. Une des plus grandes iles de France métropolitaine après la Corse (30km de long et 8km de large). 

La rencontre avec les ostréiculteurs qui expliquent leur métier avec passion. Cette petite étincelle dans les yeux qui a si souvent disparue chez les gens des grandes villes. Le temps qu’il faut pour qu’une huitre soit adulte, tout le processus autour de sa croissance, retourner les poches en fonction des marées et du temps, que l’eau ne soit pas trop stagnante, ni trop chaude, ni trop froide, l’affinage en claires qui leur donne ce petit gout si particulier… ( Les claires sont d’anciens marais salants au sol argileux, où l’eau douce se mélange à l’eau de mer à chaque marée). Il y a tellement de paramètres

Mais ce qui fait la finesse de ces huitres c’est aussi la localisation de l’ile, le climat et un savoir-faire depuis des centaines d’années.

Pour la petite histoire bien complète, c’est par ou ici.

Bon aller, assez parlé de l’huitre. 

Des pistes cyclables traversent l’ile, tout peut se faire à vélo (attention aux voitures quand même sur les grands axes). Avec 160 km de pistes environ, il y a de quoi faire et pour tous les gouts; que ce soit une promenade le long des plages, à travers les marais et les chenaux ou de ville en ville pour découvrir les ‘attractions’ touristiques. Au fur et à mesure des paysage traversés, ça sent l’iode, les herbes, la pinède, le sable chaud en arrivant vers les dunes. Un mix de ‘senteurs de vacances’.

Je ne peux terminer l’article sans le joli coup de cœur culinaire de séjour (oui oui plus des huitres).

Le merveilleux resto : l’Assiette du Capitaine !

Il est situé sur la port de la Cotinière. Les plats sont excellents, le service au top et l’accueil chaleureux ! 

La cuisine est un savant mélange de cuisine locale et de cuisine des iles, le tout avec des produits locaux et de saison ! Si vous ne souhaitez déguster que poissons et fruits de mer, pas de souci mais il serait dommage de passer à côté des petites pépites sur leur carte. 

De plus, le patron possède une superbe collection de rhums ramenés d’un peu partout et des rhums arrangés fait maison… tout simplement divins ! Ok j’avoue, j’aurai bien fait de cet endroit ma cantine pour tout le séjour.

Voilà voilà, en fait, le mieux pour vous résumer cette petite ile, ce sont quelques photos. 

Le phare de Chassiron, le port de la Cotinière, la jetée et le phare de la Perrotine, la plage de Gatseau au sud proche de Saint-Trojan-les-Bains, celle des Saumonards plus au nord-ouest juste au-dessus de Boyardville, Fort Boyard…

Un commentaire sur “Ile d’Oléron – IØ 

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :