Flores, Indonésie

Flores… cette ile ne se raconte pas, elle se vit, elle se ressent, hors des sentiers battus, à l’abri du tourisme de masse.

Petit retour sur cette escapade totalement improvisée l’année dernière.

L’ile est tout en longueur et la plupart des gens s’arrêtent à Labuan Bajo, porte d’entrée pour le parc national de Komodo, ses fameux dragons et les spots de plongée.

L’arrivée à Flores n’était pas franchement prévue mais un français vivant de l’autre coté de l’ile m’a proposé de nous y rejoindre. Ok, qu’est ce que je pouvais bien risquer à part une bonne intox alimentaire (ce fut fait le premier jour)?

A mon arrivée, l’air est humide mais qui dit ile, dit petit vent frais bien agréable. L’aéroport est minuscule, tout comme l’avion qui m’a amené ici.

Nous nous retrouvons et décidons de louer un scoot’ afin de se balader un peu. Lui n’aimant pas les lieux touristiques (il faut dire que Labuan c’est uniquement le point de chute des plongeurs et des touristes, c’est tout, une fois sortie de la ville il n’y a rien), nous partons à la découverte des terres.

Gros fous rires concernant la destination qui se jouait à : aller on va a gauche là, et puis là…heu… à droite. Bref, l’art de se perdre volontairement pour explorer et de se faire des blessures de guerre dans les chemins boueux et glissants avec notre petit scooter pas du tout fait pour ça.

Les habitants nous dévisagent en se demandant ce que nous faisons là, apparemment il n’y a pas beaucoup de passage de touriste sur ces chemins de terre tous cabossés. À la recherche d’une plage, nous terminons notre route dans un cul de sac, un petit village de pêcheur au bout de la route, sans rien, pas de restaurant, juste quelques maisons sur pilotis, une école et…la mangrove. Nous ne verrons pas de plage mais serons accueilli très chaleureusement par une dame se proposant de nous cuisiner quelque chose. Grande chance que mon acolyte parle indonésien!!

Tout au long de la semaine nous découvrons chaque jour de nouvelles routes non indiquées sur les cartes que bien sur, nous nous empressons de prendre. L’art de ne rester QUE hors des sentiers battus. Ce sera le mantra pour le temps ici!

A trouver des Guest house sur le moment et décider d’y rester un ou deux jours. Oui car un petit scooter, deux adultes et deux gros backpack c’est sympa mais quand il pleut c’est pas idéal. D’ailleurs nous avons du partir en quête de ‘mantel’, dans notre langue: poncho de pluie si l’on puis dire.. mais pas très efficace. Peut importe c’est ça aussi l’aventure de rentrer trempés jusqu’aux os et couverts de boue mais avec des images plein la tête !!! Le kiff !!

Notre petit scooter nous mène (non sans peine par moment): au milieu de rizières ou paissent des buffles d’eau en semi-liberté, au plein milieu de la jungle sans aucun réseau, devant de sublimes cascades complètement préservées, à traverser des villages où les enfants nous suivent et nous font coucou… La joie de vivre se lit tellement sur tous les visages ! Un vrai bonheur!! (sur les nôtres, il en est de même)

La pluie révèle les odeurs des essences de plantes et d’arbres, ça sent la nature à plein nez, mélangé, lorsque nous croisons une maison, à des odeurs de nourriture.

Je n’ai jamais vu autant de gentillesse chez des gens ni autant de pauvreté et pourtant à chaque fois que l’on s’arrêtait car il pleuvait trop, ils venaient nous voir et nous proposaient le café, nous offraient des fruits. Il faut dire que leurs fruits…. mais que c’est bon ! Tout juste tombés de l’arbre, ultra frais, juste un régal !

Au bout de quelques jours nous décidons quand même de faire une session plongée dans la baie de Labuan Bajo, il y a des spots vraiment réputés.

Nous n’allons pas être déçus: requins, tortues et surtout le balai des raies manta passant au dessus et en dessous de nous. Elles semblent voler dans l’eau, ont une grâce indescriptible alors qu’elles ont une taille phénoménale. Elles paraissent toute légère.

Après quelques plongées, retour sur le bateau et retour au port. J’ai même eu le droit de piloter le bateau une bonne partie du retour.

Ah j’allais oublier, déjà que je peux rester des heures à contempler la mer mais là… je suis restée hypnotisée par le coucher du soleil ! Je n’avais jamais vu un ciel partir sur les tons jaune et virer rouge sang comme un brasier aussi longtemps. Des nuances de couleurs jaune, rouge à finir sur le mauve et le bordeaux à couper le souffle. Le mot magnifique ne suffit pas et surtout ce qui en fait sa beauté c’est que c’est une baie avec de nombreuses petites iles et bateaux de pêcheurs. Car des couchers de soleil avec le soleil, la mer, éventuellement un bateau ou deux, ok, mais là… Le soleil passant derrière les iles, le reflet des rayons sur l’eau, le contour des iles qui se dessine parfaitement, enfin tout y était !

Je devais rester 3 jours, je crois que j’y suis restée 8 ou 9… et ce fut un déchirement de partir. Je savais que je n’avais vu qu’une infime partie de l’ile et que l’autre coté est encore plus sauvage et avec un climat apparemment bien différent. Ça sera pour une prochaine fois. Bilan: je crois que nous n’avons mis les pieds que sur une plage à proprement dit, pas vu de dragon et aucune idée, à part la plongée, des attractions touristiques éventuellement proposées. 🙂

Autant je peux apprécier le confort autant vivre l’aventure pure et simple est 10000000 fois mieux et plus enrichissante !

J’ai déjà allongé le temps au max et j’ai promis à mes amis d’Ubud qui repartent dans 2 jours de les rejoindre à Lombok afin de les alléger de quelques sacs (retour en France pour moi après alors que eux continuaient leur tour du monde).

Grrr que je n’aime pas planifier les dates de retour (et en règle générale comme le dise mes amis : « on sait toujours quand tu pars, jamais quand tu vas revenir »)

Terima kasih Florès !

Petite note: Une amitié de quelques jours peut avoir beaucoup plus de valeur et être beaucoup plus vraie et durable qu’une de plusieurs années. Merci à toi face d’hippocampe pour ces découvertes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :